Les Châles, Etoles et douceurs laineuses
Sur les traces d'un peuple vagabond... Sans pays, sans prince, cent fois refoulé Dans le cortège itinérant De leur verdines gémissantes, Avec leurs roulottes qui, sur les chemins, dodelinaient, Au rythme des chevaux lents Telles des demeures errantes. Sous le charme des belles gitanes... Esméraldas, bonimenteuses ou cartomanciennes, Au regard ardent sous les sequins d'argent, Elles envoûtent au son de leurs bracelets, Elle fascinent dans leurs jupons aux couleurs indiennes, Dansent et disparaissent dans le mouvement Des franges de leurs foulards brodés. Châles et jupons en héritage, Invitation au voyage, Eveillent les sens de mon âme bohème